Attention, ce blog est en mode archive. Il n'est plus alimenté et consultable en lecture seulement. Il se peut que certaines informations ne soient plus à jour.
Si vous souhaitez continuer à me suivre, je continuerai à bloguer d'ici quelques semaines sur le blog de SEObserver.

Faîtes un harai goshi aux spammeurs :)

by 512banque on 22 novembre 2010

harai goshi

La nouvelle tendance à l’heure actuelle est d’utiliser la puissance de feu des spammeurs et de profiter de leurs réseaux de liens. Le « la » avait été donné il y a quelques mois, avec un hack très célèbre réalisé par Titomus sur certains types de blogs, hack au sujet duquel je ne peux évidemment pas en dire plus. Auparavant, il y a de cela un an ou deux, il y a également un site de communiqués de presse.info qui était passé en nofollow, tout en continuant à exiger du contenu unique, frais, des articles bien construits, etc. Je pensais que le comble du dégueulasse avait été atteint (et je suis gentil), mais non, on peut aller encore plus loin, et c’est cet article de BH Pnwage qui m’a rafraîchi la mémoire. Voici comment :

Avant toute chose il faut savoir que quand on est spammeur, on n’a vraiment, vraiment pas le temps de faire dans la dentelle. On fait un plat de spaghetti, on fait en sorte que tout s’enchevêtre et on indexe nos propres sites/liens ainsi.

Certains se lamentent des spammeurs qui parasitent les sites des autres. En fait, être « parasité » n’a pas que des inconvénients, tout dépend en effet de quelle manière vous utilisez votre avantage principal à savoir : vous contrôlez ce qui est publié.

Attention. Je vous demanderai de bien vouloir mettre tout sens éthique de côté pendant la lecture de cette méthode.

1) Créez un honeypot : forum, wpmu, un blog ou encore site de communiqué de presse (mais là vous êtes vraiment un enfoiré). Désactivez tous les filtres antispam et tous les nofollow possibles. Ainsi, vous aurez l’air d’un blog respectueux promouvant le dofollow. De la chair fraîche pour spammeurs, y compris les gros boulets manuels.

2) Mettez en place une fonction de cloaking, pour afficher un contenu différent en fonction du visiteur robot/humain. Le but du jeu est que ceux qui vont apporter du contenu, de la participation et même des BL dans le cas des spammeurs (car ils popularisent l’endroit où ils spamment), VOIENT bel et bien leurs liens. C’est très important.

3) Vous allez afficher autre chose aux moteurs. Si vous êtes simplement avare et stupide, vous mettez un nofollow sur les liens qui pointent vers l’extérieur. Si vous êtes pingre et un peu plus futé, vous pouvez vous contenter d’un bon vieux nolink (vous supprimez purement et simplement les liens). Et si vous êtes un peu plus malin, vous remplacez les liens par les vôtres : des parasites, des blogs, des articles à linker, etc.

4) Si les gens qui vous parasitent le font avec des liens d’affiliation, ce qui est une méthode absolument remarquable, vous faîtes pire : vous remplacez leurs liens d’affil par les vôtres. Ainsi tout le trafic généré et toutes les commissions vous reviennent. Après tout, c’est vous le propriétaire du serveur, non ?

5) Autre option, après 6 mois, vous faîtes une 301 de tout le domaine vers un autre domaine. A vous le jus, le trust et l’ancienneté de tous les domaines.

Evidemment, rassurez-vous chers commentateurs : ce n’est pas ce que j’applique sur ce blog, vos BL sont bel et bien dofollow et visibles aux yeux des moteurs. Je laisse passer seulement quelques commentaires, ceux qui me semblent pertinents. Le reste => poubelle.

Alors, prêts à faire des harai goshi sur les spammeurs ? Moi, ça a déjà commencé :)

{ 32 comments }

Si vous avez trouvé ce blog via une liste de blogs dofollow, ne perdez pas votre temps, je refuse systématiquement tous les commentaires sauf ceux en valent réellement la peine ;)

Comments on this entry are closed.

Previous post:

Next post: